L'Entreprise et l'Homme – Repenser l'entreprise autour de l'homme

Repenser l’entreprise autour de l’homme du XXIe siècle

Wake up call

Les événements de ces dernières semaines nous ont bien entendu tous bousculés.

Si les mesures de précaution de chacun, la qualité et le dévouement des services de santé et aussi la chance ont préservé votre santé et celles de vos proches comme nous l’espérons au moment d’écrire ces lignes, tous sans exception, nous avons dû abandonner routines et certitudes. Cette crise nous ouvre les yeux sur des réalités que nous ne soupçonnions pas où, pire, auxquelles nous osions ou ne voulions pas faire face. Il n’a fallu que quelques mètres à chaque fois pour transmettre ce fléau de l’habitant de Wu-han à notre voisin. Notre planète est décidément fort petite et nous la partageons tous.

Au-delà de toutes les souffrances causées, puisse cette crise faire enfin prendre conscience à chacun de la fragilité de l’être humain et de notre responsabilité individuelle, chacun à notre niveau, de préserver la santé et le bien-être de tous. Sans aucun doute, Il y aura un avant et un après. Et cet « après », c’est à chacun de nous et non pas à un « on » indéfini de le construire, autrement, autour de l’Homme.

EH21 tente d’explorer des pistes pour celles et ceux qui souhaitent contribuer à cet objectif dans leur environnement professionnel. Cette fois, nous explorons différents modèles participatifs, tel l’actionnariat-salarié qui vise selon les uns à rapprocher les aspirations des collaborateurs des objectifs de l’entreprise mais suscite la méfiance d’autres. In fine, l’objectif est d’attirer et de développer les talents indispensables aux succès de nos entreprises, particulièrement ceux de la jeune génération dont les attentes et les valeurs ont changé et s’alignent sur les grands défis de notre temps.

Bonne lecture et merci de partager vos réflexions.

Xavier Deleval

EH21 – Appel à la réflexion à propos du Covid-19

EH21 vous appelle

,
Covid-19 – Les événements actuels nous touchent tous. Chacun, dans un isolement forcé, est amené à réfléchir comment tirer les leçons de cette expérience.
Etienne de Callataÿ, Economiste et Cofondateur d’Orcadia AM

Oui à la fragilité, non à la peur

,
Il est encore trop tôt pour dire que nous cultiverons une nostalgie de l’ordre de celle des dimanches sans voiture du premier choc pétrolier pour ces semaines du printemps 2020 où le temps s’est retrouvé suspendu. Un temps avec moins d’avions et de voitures et plus de temps libre, mais aussi un temps apeuré, pas apaisé.