De livre en livre, le philosophe belge Pascal Chabot poursuit l’élaboration d’une réflexion centrée sur une conception élargie du progrès humain, cherchant les voies de ce qu’il appelle un « progrès subtil » réponse indispensable au « progrès utile » du technocapitalisme.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres Partenaires et Abonnés.
Se connecter S’abonner