Les syndicats belges sont opposés au principe de l’actionnariat salarié. Pour des raisons fiscales, sociales et de solidarité.

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres Partenaires et Abonnés.
Se connecter S’abonner